Qu'est-ce que l'ostéopathie animale ? - Vétérinaire Ostéopathe à Rixensart

Vous êtes ici : Accueil » OstéopathieOstéopathie » Qu'est-ce que c'est ?

Historique de l’ostéopathie

Le médecin nord-américain Andrew Taylor Still a introduit le concept d’ostéopathie en 1874.

Ce terme a comme origine grecque le mot « ostéon », l’os et « pathos », la souffrance.

En tant que médecin, le docteur Still se rend compte que les possibilités thérapeutiques sont limitées et parfois décevantes. Suite à ses recherches, il découvre que de nombreuses maladies sont causées par une perte de mobilité ou des blocages articulaires, musculaires, tissulaires ou organiques.

Le but de l’ ostéopathie est de lever les tensions de manière à retrouver cette mobilité perdue.

Par la suite, l’ostéopathie a évolué en parallèle avec la médecine.

L’ostéopathie fait son apparition en médecine vétérinaire grâce aux vétérinaires français Francis Lizon et Dominique Giniaux. Ce dernier a pu transposer les principes de l’ostéopathie humaine aux chevaux.

Principes de l’ostéopathie

Un traitement ostéopathique se base sur le fait que pour disposer d’une entière liberté, l’organisme doit être opérationnel à 100% et en bonne santé. Des gênes, des restrictions dans les mouvements peuvent entraîner des phénomènes de compensations qui conduiront à des sollicitations inappropriées et engendreront des dysfonctionnements dommageables au bon fonctionnement de certains organes, créant des tensions et des douleurs répétitives.

L’ostéopathe regarde le corps dans son entièreté et va donc s’efforcer de diagnostiquer les pertes de mobilité, les lésions nerveuses, les blocages articulaires et son rôle sera de les supprimer grâce à des manipulations de sorte que le corps retrouve son équilibre et que les dysfonctionnements disparaissent grâce au principe d’ «autoguérison »

Les techniques ostéopathiques

En ostéopathie, il existe plusieurs méthodes thérapeutiques.

Techniques crânio-sacrées

Les foramens crâniens sont des zones critiques par où passent les nerfs, fasciae, veines, artères,…

S’il y a une diminution de diamètre, un microdéplacement, on peut avoir de l’oedème ou de la congestion qui peuvent engendrer des troubles circulatoires, hormonaux, neurologiques ou biomécaniques.

L’ostéopathe cherche donc à restaurer la circulation générale.

Techniques fasciales

Les fasciae sont l’ensemble des tissus de soutien biomécanique et d’alimentation tissulaire.

Les différents organes sont reliés au squelette par les fasciae, formant ainsi l’unité structurelle, fonctionnelle et physiologique du corps. De par l’approche des fasciae, l’ostéopathe va mettre du mouvement entre les différentes structures. Les fasciae doivent être considérés dans leur ensemble.

Cette technique ostéopathique est particulièrement indiquée pour des douleurs ou des gênes.

Techniques viscérales

Des mobilisations sur les viscères du patient peuvent libérer les tensions viscérales en améliorant la fonction de l’organe et en libérant la vascularisation.

Cette technique ostéopathique peut être envisagée notamment pour des troubles gastriques, douleurs abdominales,…

Techniques mécanistes

Cette méthode comprend l’ostépathie structurelle et myotensive.

Cette technique ostéopathique est intéressante pour les articulations. Des manipulations sur les segments et le rachis peuvent aider dans le cas d’entorse par exemple,…

Techniques fluidiques

Cette technique est basée sur le fait que le corps possède son énergie propre. Le principe est de percevoir des ondes/énergies et de les canaliser dans le but de réharmoniser le patient avec le monde qui l’entoure.

Cette technique ostéopathique se base sur celles de la médecine chinoise.

Me contacter

Consultez également :

  • Ostéopathie équine